L'Action nationale - Mai-Juin 2016

2016maijuin250

Cahiers de lecture - Été 2016

2016ete250

Le démantèlement de la nation (chronique 11)

La période couverte s’étend du 28 février au 9 juin 20161.

Le mot « Province » définit le statut du Québec depuis 1867, mais derrière la constance du vocabulaire la réalité évolue rapidement. Les États provinciaux doivent composer avec la présence du fédéral dans pratiquement tous leurs champs de compétence exclusive ; et de toute façon, ils n’ont plus les moyens financiers de définir ni de gérer seuls aucun enjeu le moindrement significatif. Dans son action, Québec rencontre partout ou presque les programmes et les conditions pour l’obtention de financement, les règlements, les structures de l’État fédéral, autant d’éléments qui empêchent notre État, même dans nos champs de compétence, d’avoir une action cohérente. Et on ne parle pas ici des décisions d’Ottawa dans les champs de compétence fédérale, décisions qui sont loin d’être toujours prises dans l’intérêt des Québécois. 

Pour le Québec, rester une province signifie donc en réalité devenir une colonie intérieure du Canada. Une colonie, rappelons-le, est un territoire occupé et administré par une puissance étrangère. Ce qu’est de plus en plus le Canada, puisque le Québec est démographiquement et politiquement toujours moins en mesure de participer aux décisions prises à Ottawa, voire de peser sur celles-ci. 

Pour les Québécois, si le Québec demeure province, cela signifie devoir à terme renoncer à se penser comme peuple et comme nation : ce qui est en cours, dans la logique du système canadien, c’est notre réduction au statut d’ethnie et de communauté culturelle.

*

Un peuple, c’est une communauté politique ouverte. Une ethnie, au contraire, c’est un groupe que le pouvoir étranger qui s’exerce sur elle enferme délibérément dans une définition linguistique, culturelle et psychologique discrète (au sens de limitée, finie) de sorte qu’aucune personne qui n’en est pas issue ne peut s’y joindre. Un immigrant ne pourra jamais devenir Canadien français, mais il peut pour l’instant devenir Québécois, car nous formons encore une communauté politique. C’est ce statut qui est menacé à terme par notre maintien dans le Canada. 

Accès abonné

Tagged under: Démantèlement,

Collections numériques (1917-2006)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

La totalité des articles jusqu'à 2014 sera bientôt disponible.