Numéro du centenaire

2017janvierfevrier250

L'exceptionnel numéro du centenaire, grand format couleur, retrace l'évolution de la pensée nationale sur tout un siècle.

 

Allocution de Robert Laplante lors du lancement
En  vente à la boutique

Mars 2008

Vol. XCVIII, no 3

Chronique internationale: La guerre d'Afghanistan et le libéralisme offensif

Chercheur au Centre de recherche en éthique de l’Université de Montréal

L’objectif de la mission afghane est beaucoup plus ambitieux que les missions de protection de la paix et les frappes militaires dissuasives auxquelles le Canada a participé dans les dernières décennies. Ces missions ont habitué les Canadiens et les Québécois à de modestes coûts humains et financiers. Puis nos médias parvenaient toujours à présenter l’implication canadienne comme l’action d’une force hygiénique récurant la souillure de l’humaine nature. Ainsi, nos souvenirs rwandais ont le goût amer de l’horreur hypocrite, une violence au cœur des ténèbres de la colonisation qui, non sans un certain succès cinématographique, a pourtant eu l’effet d’emprisonner nos consciences dans la sphère des pieux regrets et de l’impuissance réconfortante. Nos souvenirs en ex-Yougoslavie sont plutôt peuplés d’images de patrouilles blindées déambulant impassiblement entre les décombres et la désolation post bellum. Une guerre métaphorique, en somme, puisque aucune guerre n’est jamais assumée lorsque ceux qui la portent volent en CF-18 pour bombarder des abstractions satellisées, cibles autour desquelles femmes et enfants continuent pourtant de se faire broyer par la barbarie.

Lire la suite

Éditorial - La guerre et la servitude

2008marsCouv3d250 Les Québécois ne veulent pas de l’intervention militaire en Afghanistan ? Too bad! Le Canada se vassalise, nos jeunes meurent et se font estropier sous une fausse identité mais qu’à cela ne tienne ! L’armée fera sa propagande, le Canada nous refera le coup du devoir de loyauté et Radio-Canada nous servira du reportage à grand renfort d’analystes neutres du Collège militaire royal de Kingston. C’est normal de mourir sans avoir eu droit de se prononcer.

La guerre est l’objet le plus grave sur lequel les citoyens ont à faire valoir leur droit de vote. Le peuple du Québec est entraîné dans un conflit armé malgré sa volonté, en l’absence de tout exercice démocratique de sanction des choix de l’État canadian. Nous sommes à la merci d’une autre nation. Nous en faisons les frais, nous en payons le prix et… nous ravalons notre impuissance. En plus de subir la propagande qui voudrait nous culpabiliser de ne pas penser comme de bons Canadians responsables.

Lire la suite

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.