Numéro du centenaire

2017janvierfevrier250

L'exceptionnel numéro du centenaire, grand format couleur, retrace l'évolution de la pensée nationale sur tout un siècle.

 

Allocution de Robert Laplante lors du lancement
En  vente à la boutique

«Polissez-le sans cesse et le repolissez»

Pierre Vadeboncoeur écrivait tous les jours. Yvon Rivard le souligne dans son texte. « Quand je m’étonnais qu’il puisse écrire tous les matins, beau temps, mauvais temps, ce qu’il aura fait jusqu’à la fin, il me répondait, à son tour étonné par ma question : « Un écrivain, ça écrit ». Quand je lui demandais ce qu’il était en train d’écrire, sa réponse était toujours une variante de « je ne sais pas vraiment où je vais mais j’y vais ». Il se mettait à la remorque de sa pensée, en quelque sorte. Ce qui se traduisait par des manuscrits dans lesquels on peut constater le processus d’écriture et de recherche. En novembre dernier, il m’avait envoyé la première page d’un texte portant le titre : Quoi ? La liberté. Il l’avait accompagnée du mot suivant :

Michel,
Ci-inclus le premier feuillet d’un texte qui en comptait 25, pour donner finalement l’équivalent de 11 pages dactylographiées. Un fouillis, un merdier en manuscrit, comme tu peux voir. Ce n’est pas tout : sur l’ordinateur, j’ai continué de corriger, corriger : au moins deux cents de ces autres corrections. Une toquade. C’est de la sénilité…
Au produit fini, on ne dirait pas.
Pour mon prochain écrit, il me faudra revenir à plus de naturel.
Salut.
Pierre V.

manuscritvadeboncoeur

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.