Recherche par auteur

Vol. XCVI, no 6

Énergie éoliennne : Hydro-Québec doit rester maître

La filière éolienne connaît un développement exceptionnel partout dans le monde. Sa puissance installée est passée de 2500 mégawatts (MW) en 1992 à plus de 59 000 MW en 2005. C’est une fois et demie la puissance de toutes les installations du Québec. En 2005, l’industrie mondiale a mis en service près de 12 000 MW supplémentaires. Cette croissance s’explique par le boom technologique de la filière. L’électricité produite par les éoliennes coûte de moins en moins cher. C’est pourquoi cette alternative est déjà implantée dans plusieurs pays, où le coût de production d’électricité est beaucoup plus élevé qu’au Québec.

Lire la suite

Notre forêt est notre meilleur gage de prospérité

À la mi-mai, M. Pierre Corbeil, ministre des Ressources naturelles et de la Faune, autorisait la compagnie Abitibi Consol à transférer le Contrat d’aménagement et d’approvisionnement forestier (CAAF) de ses installations de Champneuf à celles de Senneterre. Cette décision heurte non seulement les travailleurs de l’usine de Champneuf elle déstabilise l’ensemble des communautés avoisinantes qui ont un besoin essentiel de cette usine. Le ministre passe outre aux travaux du comité de relance qui a déjà déposé un plan de travail pour réorganiser cette usine et l’inscrire dans une stratégie d’ensemble qui élargit le potentiel de l’ensemble des usines de la MRC et qui ouvre des perspectives novatrices pour l’industrie forestière de toute la région.

Lire la suite

Port méthanier sur le St-Laurent: un risque pour l'économie du Québec

Cet article s'est mérité une mention spéciale par le jury du prix André-Laurendeau

Le projet

Le consortium Rabaska propose de construire un terminal méthanier à 500 mètres du rivage, dans un détroit très resserré du Saint-Laurent devant Lévis-Ville-Guay, afin d’y accueillir des navires de plus de 300 mètres et y transborder 10 millions de mètres cubes de GNL annuellement, une substance identifiée comme explosive et à haute inflammabilité. Dorénavant, tout le trafic commercial (7000 navires annuellement) à destination des ports qui se trouvent en amont devra obligatoirement traverser cette nouvelle zone d’activités portuaires logée en plein milieu du chenal maritime du Saint-Laurent.

Lire la suite

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.