Appel de candidatures - Prix Richard-Arès 2020

Éditorial - Janvier 2021

Éditorial - McGill manque d’ambition

2020janvier250S’il faut en croire Mme Fortier la rectrice surpayée de McGill, le Québec aurait tout à gagner de donner le site du Royal Victoria pour planter sur la montagne un grand pôle d’excellence en développement durable (La Presse 06/12/2020). Qui pourrait trouver à redire ? L’environnement est une préoccupation mondiale et il ne serait que justice qu’une université de réputation mondiale comme McGill fasse sa part. L’élite scientifique qu’elle rassemble déjà n’en serait que plus forte encore si elle pouvait compter sur une injection de fonds publics pour en soutenir les prétentions. Après tout, la vénérable institution draine déjà plus de la moitié des fonds de recherche consacrés aux universités québécoises, elle accueille avec son club ferme de Concordia plus des trois quarts des étudiants étrangers qui viennent en anglais s’encanailler rue Prince-Arthur entre deux séminaires de « classe mondiale ».

Lire la suite...

Mémoires d'un enfant de la Révolution tranquille

ImprimerCourriel
Autobiographie politique
memoniereCOUVERTUREW
Prix ​​de vente$20.00
Prix Avant Taxes :$19.05
TPS/TVQ :$0.95
Description du produit

ISBN 978-2-89070-024-6
224 pages
L'Action nationale Éditeur 2017

D’entrée de jeu, je n’hésite pas à me définir comme un enfant de la Révolution tranquille parce que j’ai été formé durant ces années d’effervescence et que j’ai bénéficié des réformes politiques initiées par le gouvernement libéral de 1960 à 1966. J’ai connu l’avant et l’après. J’ai été immergé dans le système de valeurs préconisé par un catholicisme fervent. J’ai vu les effets matériels de la prospérité économique et les conséquences des transformations sociales qui ont suivi l’industrialisation du Québec de l’après-guerre et qui, en dix ans, ont bouleversé le mode de vie, les valeurs et les comportements des Québécois.

Je me propose donc de raconter d’un point de vue individuel les tribulations d’un mouvement collectif afin d’illustrer les tensions, perturbations et contradictions qu’a engendrées la transition du Québec traditionnel au Québec moderne. J’ai tenté de montrer comment la vie privée et la vie publique s’interpénètrent, comment les transformations de la Révolution tranquille ont influencé les destins individuels, comment les décisions politiques se répercutent sur les choix personnels. J’ai voulu transmettre à ceux et celles qui n’ont pas connu cette période le climat intellectuel et les valeurs qui nous habitaient afin qu’ils comprennent les motivations qui ont animé ceux et celles qui se sont engagés dans le projet national québécois.


moniereauteur250Denis Monière a été professeur titulaire au département de science politique de l’Université de Montréal jusqu’en 2012. Il a publié plus d’une quarantaine d’ouvrages entièrement consacrés à l’analyse de la politique québécoise. Il a été récipiendaire de prix prestigieux comme le prix du Gouverneur général du Canada, le Grand prix littéraire de la Ville de Montréal et le prix de la présidence de l’Assemblée nationale du Québec pour Les mots qui nous gouvernent publié en collaboration avec Dominique Labbé, en 2008.

 

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment