Oeuvre du mois - Robert Deschênes

robertdeschenes

En couverture du numéro d'avril 2015
Robert Deschênes
Horizon, 90 cm x 90 cm, acrylique sur toile, 2004
Collection : Le Petit Beaubourg de Graçay, France (Photo : Robert Deschênes)


La Galerie Bernard présente du 2 avril au 2 mai 2015, l’exposition SOUVENIRS FOCUS de Robert Deschênes
3926, rue Saint-Denis, Montréal (Québec) H2W 2M2 • 514 277-0770 • galeriebernard.ca

Peintre, performeur, décorateur et scénographe, Robert Deschênes est né à Montréal en 1950. Il a participé à plus d’une soixantaine d’expositions solos ainsi qu’à des centaines de performances de peinture lors de nombreux évènements indépendants et festivals depuis les 30 dernières années en Europe, en Asie, aux États-Unis et au Canada. De 1971 à 2015, ses oeuvres ont aussi été présentées dans le cadre de plus d’une cinquantaine d’expositions collectives. Au Québec, certaines furent accueillies dans des musées ainsi que dans les maisons de la culture par l’intermédiaire de l’atelier Inter X, collectif dont il fût membre, en plus de celles présentées à l’étranger.

On retrouve aujourd’hui de ses oeuvres dans l’espace public dont : Anamorphoses d’éléphants à l’école Sainte-Germaine de Pointe-aux-Trembles (Québec), Cartésie, au collège Vanier de Ville Saint-Laurent (Québec) ainsi que Dernière charge à l’école Saint-François à Laval (Québec). Ses oeuvres font partie de collections privées et publiques. L’artiste vit et travaille actuellement à Montréal.


Le souffle, le cri, le mot, la phrase et le discours se succèdent pour faire naître l’humain. Mais de l’image, du trait, de la tache, de l’ombre et de la lumière que peut-on dire? Ils sont la subtile confession du sentiment tracé sur les murs pour garder l’empreinte de la vie qui s’apparente beaucoup plus au silence de l’être qu’à la parole. En parler me semble toujours impossible. Surtout que mes tableaux possèdent la force du hasard, l’énergie du désespoir, de l’imaginaire pur et même s’ils sont figuratifs, ils ne cherchent rien d’autre à dire que ce qui existe sans mots.

Questionnant l’origine de l’homme, mes tableaux proposent une visualité de ses attaches à lui-même et suggèrent l’âme, l’être profond, l’inconscient ou encore l’intériorité. Dans l’ensemble, un système totémique fait partie intégrante de la pensée secrète qui les compose. D’une certaine manière je tente de saisir l’être dans son espace intérieur symbolique. La lumière y joue un rôle essentiel et rappelle l’espoir et la fraîcheur de l’enfance; Les ombres sont aussi menaçantes que la peur et la détresse. Dans une sorte de laisser-aller contrôlé, l’ensemble suggère la sensibilité de l’être en transformation. Mes tableaux tendent à exister plutôt qu’à paraître. C’est donc dans l’espace intérieur de l’être que je vous invite. Là où sont ses aspirations et ses désirs, ses peurs et ses croyances.

Pour chacun de mes tableaux, j’investis la même spontanéité, la même fureur, la même passion que si je foulais pour la dernière fois le sol des vivants. Je suis un défenestré. Je suis fait d’homme et de feu. C’est en plongeant tête première dans ce que je ressens que la marque de l’innocence s’inscrit sur la toile. On y voit l’intensité du moment. Lorsqu’on touche aux profondeurs des choses, il y a une part de merveilleux qui transpire.

Je suis comme l’homme de Neandertal ou comme l’homme de Cro-Magnon, archaïque, sans fausse pudeur, chasseur, prudent, brut, con comme un balai, astucieux, patient, naïf et fier. J’ai cent mille ans.

Robert Deschênes
Téléphone : 514 528-5608 ı Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
robertdeschenes.com

Tagged under: Oeuvres publiées,

Automne 2018 - Sommaire

Fragilités et résistances des nations   Le numéro Automne 2018 explore la notion de nation à travers les ouvrages récents sur les Innus, les Achinabés et les Canadiens français en questions. Ce numéro traite également de l'État québécois et des problématiques sociales actuelles, de même que de divers thèmes environnementaux. Éditorial - Un livre à la foisRobert Laplante

Lire la suite

Automne 2018 - Un livre à la fois

La chicane d’intendant derrière nous, il faut donc reprendre là où les partis politiques n’ont pas voulu aller. Ils sont nombreux les observateurs à avoir déploré que la campagne électorale n’ait pas fait la place qu’elle mérite à la culture. Tout le monde s’est rangé derrière le fait qu’a été bien accueillie la politique culturelle déposée in extremis par le gouvernement Couillard, pour faire du surf sur de généreuses généralités. L’essentiel, pourtant, n’a pas été sérieusement abordé ni débattu. Il faudra entreprendre de se donner un cadre global de réflexion. La culture est au fondement de notre identité et le marqueur le plus puissant de l’expression de notre langue et de notre façon de vivre. Poussière sur le continent, notre peuple n’en porte pas moins une vision du monde, un projet de civilisation qui peut apporter au concert des nations.

Lire la suite

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.