Oeuvre du mois - Carole Morin

En couverture du numéro Juin-Septembre 2011
Visca Catalunya !
Acrylique et collage sur toile, 2010 (collection privée).

carolemorin600

L’oeuvre a été réalisée dans le cadre d’une résidence de trois mois à Barcelone. 

« Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves ; seules les traces font rêver. »
(René Char)

Carole Morin est peintre. Elle pratique également les arts d’impression (gravure, estampe
numérique). Elle est engagée dans une démarche en créativité qui dure depuis plus de 20 ans.
Son oeuvre se veut le reflet de son monde intérieur qu’elle cartographie comme on le ferait d’un
territoire. Les signes graphiques constituent un code artistique, une signature visuelle singulière,
tandis que l’évolution stylistique de son travail est marquée par la grande qualité plastique qui la
caractérise.

Carole Morin travaille comme un poète, pour reprendre les mots d’Antoni Tàpies, c’est-à-dire
qu’elle s’exprime spontanément à travers sa sensibilité. Elle colle, peint, assemble couleurs, lignes,
bouts de papier, images découpées. Elle leur permet de trouver librement leur place sur la Toile.
Tel un édifice construit sans plan préétabli, ce n’est que peu à peu que le tableau prend forme,
chaque intervention se trouvant guidée par les éléments déjà posés. Le résultat final privilégie
l’équilibre, l’harmonie, l’effet de texture et de profondeur.

Son travail questionne de façon particulière la notion de « traces ». Voilà pourquoi elle laisse, bien
visibles sur la surface, les traces de son processus de création. Cette notion de « traces » s’est
également imposée au niveau du contenu. Les formes, les « traces » issues de l’histoire de l’art,
abondent dans ses oeuvres récentes, à la manière postmoderniste. Ainsi, on y retrouve des clins
d’oeil à Kandinsky, Miró, Tàpies et Baldessari, entre autres.

Carole Morin vit et travaille à Montréal. Elle expose régulièrement. Ses oeuvres font partie
de collections publiques, corporatives et privées. Outre son travail de peintre, elle est aussi
chroniqueuse culturelle sur le site du magazine Premières en affaires.

Pour en savoir plus sur l’artiste, voir : carolemorin.com

Tagged under: Oeuvres publiées,

Automne 2018 - Sommaire

Fragilités et résistances des nations   Le numéro Automne 2018 explore la notion de nation à travers les ouvrages récents sur les Innus, les Achinabés et les Canadiens français en questions. Ce numéro traite également de l'État québécois et des problématiques sociales actuelles, de même que de divers thèmes environnementaux. Éditorial - Un livre à la foisRobert Laplante

Lire la suite

Automne 2018 - Un livre à la fois

La chicane d’intendant derrière nous, il faut donc reprendre là où les partis politiques n’ont pas voulu aller. Ils sont nombreux les observateurs à avoir déploré que la campagne électorale n’ait pas fait la place qu’elle mérite à la culture. Tout le monde s’est rangé derrière le fait qu’a été bien accueillie la politique culturelle déposée in extremis par le gouvernement Couillard, pour faire du surf sur de généreuses généralités. L’essentiel, pourtant, n’a pas été sérieusement abordé ni débattu. Il faudra entreprendre de se donner un cadre global de réflexion. La culture est au fondement de notre identité et le marqueur le plus puissant de l’expression de notre langue et de notre façon de vivre. Poussière sur le continent, notre peuple n’en porte pas moins une vision du monde, un projet de civilisation qui peut apporter au concert des nations.

Lire la suite

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.