Les Cahiers de lecture de L'Action nationale

Les Cahiers de lecture de L'Action nationale

La pensée québécoise en essais

Pour savoir ce qui se produit dans le monde des essais au Québec, il faut s’abonner aux Cahiers de lecture de L’Action nationale, un périodique entièrement consacré aux recensions des essais québécois. D’un format magazine agréable, Les Cahiers paraîssent trois fois l’an et font un survol de l’actualité éditoriale québécoise comme il ne s’en fait nulle part ailleurs. Des comptes-rendus, des analyses critiques, des notes de lecture, 40 pages couleur qui vous permettent de partager le point de vue de collaborateurs aguerris sur les essais publiés durant l’année.

2018ete250

Dernier numéro paru Été 2018
en vente

Tous les numéros en version papier des Cahiers de lecture sont en vente à la boutique.
Pour voir tous les sommaires dans un fichier PDF (3M)

Abonnements


La version numérique des Cahiers est disponible dans le site erudit.org (abonnement institutionnel) et dans l'Entrepôt numérique à l'unité pour les libraires.

Les Cahiers de lecture - Présentation

La pensée québécoise en essais

Pour savoir ce qui se produit dans le monde des essais au Québec, il faut s’abonner aux Cahiers de lecture de L’Action nationale, un périodique entièrement consacré aux recensions des essais québécois. D’un format journal agréable, Les Cahiers paraîssent trois fois l’an et font un survol de l’actualité éditoriale québécoise comme il ne s’en fait nulle part ailleurs. Des comptes-rendus, des analyses critiques, des notes de lecture, 40 pages qui vous permettent de partager le point de vue de collaborateurs aguerris sur les essais publiés durant l’année. 

Critique des essais au Devoir, Louis Cornellier souligne, dans l'édition du 17 février 2007 du quotidien,  l'avènement des Cahiers de lecture de L'Action nationale :

Dans l'éditorial du premier numéro, Richard Gervais et Robert Laplante justifient avec force et éloquence la pertinence de cette réjouissante initiative. «La lecture, écrivent-ils, n'est pas un exercice solitaire. [...] Lire n'est pas seulement oeuvrer dans l'espace intime où chacun fait son miel de ce que le livre a à offrir, matériau, occasion, questionnement, c'est également bâtir une intangible et néanmoins prégnante communauté des interprétants.» On ne saurait mieux dire, en deux phrases, ce qui fait la grandeur de la lecture, mais aussi la relative insignifiance qui la guette si elle ne prend pas le chemin du partage.

Pour lire cet article sur le site du Devoir

Voir les derniers sommaires et acheter des numéros

Formulaires PDF pour procéder par la poste

S'abonner via la boutique internet

Automne 2018 - Un livre à la fois

2018automne250La chicane d’intendant derrière nous, il faut donc reprendre là où les partis politiques n’ont pas voulu aller. Ils sont nombreux les observateurs à avoir déploré que la campagne électorale n’ait pas fait la place qu’elle mérite à la culture. Tout le monde s’est rangé derrière le fait qu’a été bien accueillie la politique culturelle déposée in extremis par le gouvernement Couillard, pour faire du surf sur de généreuses généralités. L’essentiel, pourtant, n’a pas été sérieusement abordé ni débattu. Il faudra entreprendre de se donner un cadre global de réflexion. La culture est au fondement de notre identité et le marqueur le plus puissant de l’expression de notre langue et de notre façon de vivre. Poussière sur le continent, notre peuple n’en porte pas moins une vision du monde, un projet de civilisation qui peut apporter au concert des nations.

Lire la suite

Automne 2018 - Sommaire

Fragilités et résistances des nations 2018automneSOMMAIRE250

 

Le numéro Automne 2018 explore la notion de nation à travers les ouvrages récents sur les Innus, les Achinabés et les Canadiens français en questions. Ce numéro traite également de l'État québécois et des problématiques sociales actuelles, de même que de divers thèmes environnementaux.

Éditorial - Un livre à la fois
Robert Laplante

Lire la suite

Été 2018 - En territoire inculte occupé

2018ete250Dans un billet tout court, sobrement rédigé, mais avec une précision chirurgicale, Luc Normand Tellier publiait dans le journal Le Devoir du 23 mai dernier un billet (Montréal, territoire mohawk) qui aurait mérité un accueil retentissant. L’historien n’a pourtant pas lancé un message banal. Il a tout simplement démontré l’ignorance abyssale dans laquelle la rectitude politique et les postures de repentance sont en train de faire plonger le discours public. À l’heure où politiciens et notables en tous genres rivalisent de vertus pour s’excuser de l’histoire, le geste est méritoire et il porte bien au-delà de l’anecdote qui l’a déclenché.

Lire la suite

Été 2018 - Sommaire

2018etesommaire250Le numéro Été 2018 des Cahiers de lecture prolonge les réflexions sur l'éducation et se penche sur la domination numérique sous laquelle nous vivons. Aussi dans ce numéro, des recensions couvrant les ouvrages socioéconomiques et politiques de l'heure, des mises au point historiques pertinentes, des réflexions sur la nature, la littérature et la philosophie.

En éditorial, Robert Laplante s'inquiète de l’ignorance abyssale dans laquelle la rectitude politique et les postures de repentance sont en train de faire plonger le discours public.

Éditorial - En territoire inculte occupé
Robert Laplante

Numéro en vente à la boutique

Lire la suite

Été 2018 - ouvrages recensés

Thierry C Pauchant
Manipulés. Se libérer de la main invisible d’Adam Smith

Les classiques font l’objet d’interprétations multiples, plus ou moins rigoureuses, et le fait d’extraire une œuvre de son époque et de son contexte comporte de forts risques de lui faire dire des choses qu’elle ne dit pas. Ainsi le portrait d’Adam Smith (1723-1790) comme chantre de l’ultralibéralisme est vu par plusieurs comme une interprétation abusive, voire erronée de sa pensée. Thierry Pauchant, professeur aux HEC, reprend cette idée et analyse plus particulièrement l’usage de l’expression « main invisible » par les économistes ultralibéraux et leurs émules. Il vise ici au premier chef Samuelson comme étendard de la théorie néoclassique, Friedman, comme porteur du néolibéralisme, ainsi que Hayek, comme promoteur de la pensée libertarienne. Pour Pauchant, la métaphore de la main invisible a été reprise à tort et utilisée à des fins de manipulation politique, comme signifiant « que les comportements égoïstes et mercantiles des acteurs engendrent la richesse collective de façon équitable via les mécanismes du marché, des profits et des prix. » (p. 17).

Lire la suite

Printemps 2018 - Sommaire

2018printempsSOMMAIRE250En une des Cahiers de lecture Printemps 2018, Des vies des aventures en portraits biographiques nous révélant à nous-mêmes. Portraits aussi du Québec qui change ou ne bouge plus, du cynisme ambiant, des essais sur les autochtones et sur le monde vivant des arbres… et des BD en essais!

 

Acheter ce numéro

 

Éditorial -  Au tour des imprimeurs
Robert Laplante

Lire la suite

Printemps 2018 - Au tour des imprimeurs

2018printemps250La reconnaissance et la consécration des œuvres jouent un rôle important dans la dynamique culturelle. Ainsi le Prix des collégiens et le Prix des libraires s’ajoutent-ils aux diverses instances qui donnent à la vie des livres certaines de ses impulsions les plus stimulantes. Cette année encore, les listes déjà publiées, les prix accordés laissent bien apprécier aussi bien la richesse de la production que la sagacité des lectorats. Il faut souhaiter un rayonnement toujours plus grand aux initiatives de ce genre. Elles contribuent à donner de la densité à la vie intellectuelle. Le Québec, à cet égard, a fait des progrès appréciables. On ne compte plus les bibliothèques publiques qui mettent en valeur les ouvrages primés, qui invitent leurs auteurs à des clubs de lecture ou à des conférences. 

Lire la suite

Aperçu des recensions - Automne 2017

2017automne250

Bibliothèques québécoises remarquables

Il y a des livres qui ne s’imposent comme des évidences que lorsque leur parution fait voir l’immense vide qu’ils viennent combler. On ne s’explique dès lors guère pourquoi ils n’ont pas paru plus tôt, pourquoi le besoin qu’ils comblent n’a-t-il pas été senti plus vivement. Tel est le cas de Bibliothèques québécoises remarquables. C’est Claude Corbo qui en a eu l’idée et qui, avec le concours de Sophie Montreuil et Isabelle Crevier a pu mobiliser toute une brochette de collaborateurs pour donner forme et faire voir un ensemble jusqu’ici insoupçonné de notre patrimoine documentaire.

Lire la suite

Automne 2017 - Naviguer dans l'archipel

2017automne250Voir le sommaire du numéro

Il y a des livres qui ne s’imposent comme des évidences que lorsque leur parution fait voir l’immense vide qu’ils viennent combler. On ne s’explique dès lors guère pourquoi ils n’ont pas paru plus tôt, pourquoi le besoin qu’ils comblent n’a-t-il pas été senti plus vivement. Tel est le cas de Bibliothèques québécoises remarquables. C’est Claude Corbo qui en a eu l’idée et qui, avec le concours de Sophie Montreuil et Isabelle Crevier a pu mobiliser toute une brochette de collaborateurs pour donner forme et faire voir un ensemble jusqu’ici insoupçonné de notre patrimoine documentaire.

Lire la suite

Automne 2017 - Sommaire

2017automneSOMMAIRE250Le numéro d'Automne 2017 des Cahiers de lecture se penche sur Montréal à l'occasion de son 375e anniversaire et cherche à comprendre les féminismes actuels. Aussi dans ce numéro, des recensions portant sur les juifs au Québec, sur la politique, sur le cinéma, bref, comme chaque fois, les Cahiers nous relancent dans la lecture de notre monde.

Acheter ce numéro

Éditorial -  Naviguer dans l'archipel
Robert Laplante

Lire la suite

Été 2017 - Des navets et des chefs d’œuvre

2017ete250Il a beau être maussade, le printemps fait quand même son œuvre. Partout le vert tendre déplace la grisaille, jouant de tous les contrastes pour mieux faire avancer l’été qui se pointe déjà et qu’on aperçoit dans les quelques trouées de soleil qui déclenchent l’invasion des terrasses. La vie culturelle n’y échappe pas. Et voilà qu’une brève, reprise un peu partout, soulignait les initiatives des bibliothèques de Victoriaville, de Matane et de quelques autres villes pour offrir à leurs usagers un service nouveau : le prêt de semences. 

Lire la suite

Printemps 2017 - L’Action nationale a cent ans

2017printemps250Nous en parlions avec un certain détachement. Nous savions bien que la chose ne pouvait pas être traitée comme un événement ordinaire. Nous le savions, mais comme on sait que le printemps suit l’hiver. Comme un numéro suit l’autre. Après tout, c’est un peu la routine d’un périodique : sitôt conçu, sitôt monté le numéro s’éclipse vite du quotidien, il faut penser au suivant. L’enchaînement des opérations, la pression des échéances avec laquelle il faut composer et à laquelle on ne s’habitue jamais tout à fait donnaient leur lot habituel de tracas et de satisfaction.

Lire la suite

Printemps 2017 - Sommaire

2017printempsSOMMAIRE250

Lire la suite

Automne 2016 - À propos de bibliothèque et de reconnaissance culturelle

2016automne250La Semaine des bibliothèques publiques a connu cette année un temps fort avec la publication de la Déclaration des bibliothèques québécoises. L’événement annuel qui, une fois n’est pas coutume, attire les projecteurs médiatiques sur ces institutions essentielles, aura fourni l’occasion aux associations professionnelles et regroupements institutionnels de mieux faire entendre leurs voix sur la place publique. Dans les milieux du livre et de la lecture, les enjeux liés au développement des bibliothèques et à la promotion de la lecture restent trop souvent exprimés dans les registres de la revendication sectorielle – augmentation des budgets, accroissement du nombre de professionnels, etc. L’effort réalisé cette année pour inscrire ces enjeux dans les perspectives plus larges du développement culturel et social mérite d’être salué. Il mérite aussi, cependant, d’être lu et reçu dans le questionnement même qui devrait donner son sens à l’initiative.

Lire la suite

Été 2016 - Lire pour vivre

2016ete250Rendue publique fin avril, l’Enquête sur les pratiques culturelles au Québec a connu un certain écho médiatique. Cela faisait plaisir de voir un tantinet reconnaître que les faits ne nourrissent pas le défaitisme et les tendances à l’autodénigrement qui, en certains milieux, marquent trop souvent les discours sur l’état de la culture.  Les tendances observées ne laissent poindre aucune pathologie sociale. Les statistiques, déclinées sous différentes rubriques, donnent effectivement la mesure d’un dynamisme réel, ce qui ne veut pas dire que tout est parfait et que tous les secteurs se tirent bien d’affaire. Celles qui concernent la lecture des livres ont permis de contrer un tant soit peu les discours catastrophistes. S’il est vrai qu’au cours des dix dernières années, l’enquête révèle une baisse de trois livres par année, passant de 19 à 16 ouvrages, ce résultat, pour inquiétant qu’il soit, ne justifie aucune morosité. Il est possible de l’améliorer par divers moyens.

Lire la suite

Été 2016 - Sommaire

2016eteSOMMAIRE250Le numéro Été 2016 des Cahiers de lecture propose des ouvrages de référence tout à fait particuliers. Les trois érudits de Curieuses histoires de plantes du Canada nous proposent un aussi fascinant tome 2 de leur travail, Yvan Lamonde complète sa Modernité du Québec alors que Pierre Pagé et Renée Legris nous font découvrir la collection extraordinaire de masques africains du spécialiste d’art moderne Ernest Gagnon. L’historien économique Marc Vallière nous livre une somme impressionante sur une base fondamentale du développement de l’État québécois: ses emprunts et 15 auteurs nous expliquent l’importance d’autant de classiques littéraires québécois.

Les Cahiers se penchent également sur les boomers, les parcours immigrants, sur Pierre Perrault et une entrevue avec l’écrivain Jacques Cardinal qui explique comment il s’est intéressé à la question de notre québécitude, c’est-à-dire à nommer notre condition historique et politique singulière, et l’imaginaire qui s’y déploie.

Acheter ce numéro

Lire la suite

Printemps 2016 - La culture est toujours un combat

2016printemps250Le Devoir du 6 février dernier nous apprenait qu’une école primaire de Gatineau invitait les parents à participer à une campagne de vente de tablettes de chocolat pour… acheter des pupitres ! Ce n’est plus de l’austérité, c’est plus que de l’indigence, c’est du non-sens et de la démission.

Le Québec ne se voit plus aller. Les compressions dans tout le système scolaire, de la maternelle à l’université, le saccage des Centres de la petite enfance, des écoles insalubres qui sont devenues de véritables bombes bactériologiques dans les quartiers populaires, rien n’y fait. Les chaînes humaines autour des écoles, le changement de ministre pour un plus fin politicien, les manifestations de parents dans des dizaines de villes pour demander que cesse le démantèlement, tout cela pour aboutir à des sondages qui redisent l’insatisfaction et… les intentions de voter pour en redemander ! Le Québec s’agite dans un brouillard qui n’a d’égal que l’épaisse confusion des esprits.

Lire la suite

Automne 2018 - Sommaire

Fragilités et résistances des nations   Le numéro Automne 2018 explore la notion de nation à travers les ouvrages récents sur les Innus, les Achinabés et les Canadiens français en questions. Ce numéro traite également de l'État québécois et des problématiques sociales actuelles, de même que de divers thèmes environnementaux. Éditorial - Un livre à la foisRobert Laplante

Lire la suite

Automne 2018 - Un livre à la fois

La chicane d’intendant derrière nous, il faut donc reprendre là où les partis politiques n’ont pas voulu aller. Ils sont nombreux les observateurs à avoir déploré que la campagne électorale n’ait pas fait la place qu’elle mérite à la culture. Tout le monde s’est rangé derrière le fait qu’a été bien accueillie la politique culturelle déposée in extremis par le gouvernement Couillard, pour faire du surf sur de généreuses généralités. L’essentiel, pourtant, n’a pas été sérieusement abordé ni débattu. Il faudra entreprendre de se donner un cadre global de réflexion. La culture est au fondement de notre identité et le marqueur le plus puissant de l’expression de notre langue et de notre façon de vivre. Poussière sur le continent, notre peuple n’en porte pas moins une vision du monde, un projet de civilisation qui peut apporter au concert des nations.

Lire la suite

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

© L'Action nationale, droits réservés