Numéros publiés en 2010

40e anniversaire du coup de la Brink's

coup-de-la-brink-s

Grossière manipulation des médias et de l’électorat québécois, le tristement célèbre « coup de la Brink’s » n’a que fort peu retenu l’attention des chercheurs. Dans notre histoire moderne, il s’agit pourtant de l’un des plus évidents épisodes de violation de la démocratie par une entreprise privée, en l’occurrence le Royal Trust. Le 40e anniversaire des sombres événements du 26 avril 1970 est donc l’occasion de se pencher sur ce cas en se demandant si le silence quasi total de nos manuels d’histoire à ce sujet n’a pas privé le Québec des leçons qu’il aurait dû en tirer.

Lire la suite : ...

Bilan économique et physique défavorable à Gentilly-2 et Pointe Lepreau

Cet article a reçu une mention d'honneur lors de l'attribution du prix André-Laurendeau 2010. L'auteur est professeur au département de génie électrique de l'Université Laval

Des groupes pro-nucléaires au Québec favorisent la réfection/reconstruction du réacteur nucléaire Gentilly-2 à Bécancour après 27 ans de production électrique et veulent acheter le réacteur qui est en phase de réfection à Pointe Lepreau au Nouveau-Brunswick. Les deux réacteurs ont tous les deux été conçus sur la base de la technologie nucléaire CANDU (acronyme pour Canada Deuterium Uranium) de première génération des années 70. De nouvelles données en provenance de l’Ontario et d’autres pays montrent que la promotion de la réfection à Gentilly-2 et à Pointe Lepreau peut être maintenant interprétée comme un déni du bilan économique et physique défavorable des réacteurs CANDU de première génération.

Lire la suite : ...

De quoi payons-nous le prix?

Mention au prix André-Laurendeau 2010. Texte d’une conférence prononcée le 12 mars 2010 dans le cadre du colloque « Vainqueurs ou vaincus ? L’influence des idéologies sur la mémoire et l’histoire », organisé sous les auspices de l’Association des étudiants en histoire de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Son titre complet est: De quoi payons-nous le prix, de la défaite ou d’y avoir survécu ?

Or je vois nos êtres en détresse dans le siècle
je vois notre infériorité et j’ai mal en chacun de nous
— Gaston Miron
 
Pour moi, ce qui fait la raison d’appartenir à ce peuple-ci, de se solidariser avec lui, c’est le caractère extraordinairement tragique de son histoire, cette recherche pénible de soi.
— Fernand Dumont

Le titre de cette conférence se veut délibérément provocant. Car mon intention n’est pas tant ici de discourir savamment sur notre histoire que de vous transmettre une part de mon inquiétude touchant l’avenir de ce que le chanoine Groulx appelait « notre petit peuple ». Vous voyez qu’en évoquant d’entrée de jeu l’auteur de Notre maître, le passé, je ne crains ni l’anachronisme ni le procès d’intention.

Lire la suite : ...

Laïcité et neutralité: nature, finalités et conséquences

Premier de deux articles. Le second a paru dans le numéro d'octobre 2010

La problématique relative à la laïcité issue de la diversité culturelle ou religieuse au sein du Québec contemporain pluralise fait qu’on est confronté à une multiplicité de concepts dont la complexité est accrue par les liens de dépendance, de complémentarité, de contradiction ou d’opposition que ces concepts entretiennent et par ceux qu’on y voit à tort ou à raison. Il y est entre autres choses question de concepts aussi fondamentaux que ceux de neutralité, de liberté, d’égalité, de dignité ; et de concepts conséquents relatifs aux divers modes de gouvernance ou de gérance de la diversité culturelle ou religieuse dont le multiculturalisme, le communautarisme, le pluralisme, le chartrisme, l’interculturalisme et ce qu’on pourrait appeler l’intégrationnisme au sens large et positif de ce qui est « favorable à l’intégration politique » (Le Nouveau Petit Robert, 2009). Il y a donc là amplement matière à réflexion.

Lire la suite : ...

Analyse du jugement de la Cour internationale de Justice sur le Kosovo

Prix André-Laurendeau du meilleur article publié dans L'Action nationale au cours de l'année 2010

Le 22 juillet 2010, la Cour internationale de Justice (CIJ) a émis un avis consultatif qui établit la légalité de la déclaration unilatérale d’indépendance (DUI) du Kosovo du 17 février 2008. Cet avis consultatif avait été demandé par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies au moyen de sa résolution 63/3 du 8 octobre 2008, qui se lit comme suit :

L’Assemblée générale,

Tenant compte des buts et principes des Nations unies,

Ayant à l’esprit les fonctions et les pouvoirs que lui confère la Charte des Nations unies,

Rappelant que le 17 février 2008, les institutions provisoires d’administration autonome du Kosovo ont déclaré l’indépendance du Kosovo de la Serbie,

Consciente du fait que cet acte a suscité des réactions diverses de la part des Membres de l’Organisation des Nations unies quant à la question de savoir s’il était conforme à l’ordre juridique international actuel,

Décide, conformément à l’article 96 de la Charte des Nations unies, de demander à la Cour internationale de Justice, en application de l’article 65 de son Statut, de donner un avis consultatif sur la question suivante :

Lire la suite : ...

La Constellation du lynx. Une oeuvre fondatrice

Louis Hamelin
La Constellation du lynx, Boréal, 2010, 600 pages

Ceux qui lisent à l’occasion Louis Hamelin dans Le Devoir savent qu’il s’intéresse de près à la Crise d’octobre. Depuis de nombreuses années, Hamelin discute en détail, dans ses chroniques, les hypothèses les plus pointues sur les circonstances ayant entouré la mort de Pierre Laporte et l’enlèvement de James Cross. À un tel point, d’ailleurs, que nombre de lecteurs ont sans doute fini par s’exaspérer d’un tel acharnement. Nous comprenons aujourd’hui, avec la parution du roman La constellation du lynx, que l’obsession de l’auteur pour la Crise d’octobre obéissait en vérité à une quête littéraire profonde.

Lire la suite : ...

Stratégie des capitaliens

Conseiller en formation au sein du MÉDAC , le Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires fondé par Yves Michaud.

Ne cherchez pas dans les dictionnaires, le terme « capitalien » n’existe pas ! Du moins, pas encore ! Je l’ai carrément inventé car je ne me suis jamais senti à l’aise avec celui de « capitaliste  » qui est trop associé dans ma tête à d’autres termes comme « profiteur », « possédant », « exploiteur »... et j’en passe ! Mes racines familiales, les valeurs sociales issues de ma formation citoyenne et universitaire, mon implication syndicale et coopérative ont fait de moi un homme dit « de gauche », plus intéressé aux mécanismes de partage de la richesse qu’au processus de sa création. Tout au long des 45 années de ma vie professionnelle, je me suis profondément investi dans une multitude de projets sociaux, politiques et économiques visant tous, à divers degrés d’intensité et d’efficacité, à affranchir le plus grand nombre possible de mes concitoyens des « règles du jeu » pures et dures du système capitaliste.

Lire la suite : ...

Résistance et collaboration en pays conquis

Dans son livre La petite loterie (1997), le sociologue Stéphane Kelly caractérise l’évolution d’Étienne Parent, de Louis-Hippolyte Lafontaine et de Georges-Étienne Cartier, trois hommes politiques québécois du milieu du XIXe siècle, comme un passage de la résistance à la collaboration dans un pays conquis par les Britanniques. À notre connaissance, aucun ouvrage paru depuis cette époque n’a traité des comportements politiques au Québec sous l’angle de la collaboration ou de la résistance. Or, depuis des décennies, des chercheurs européens étudient de cette façon les comportements dans les pays occupés par les Allemands durant la Deuxième Guerre mondiale.

Lire la suite : ...

Tempête parfaite: Tremblay réélu

Ph. D. science politique. Auteur de Deux poids, deux mesures : l'impact du vote des non-francophones au Québec, VLB, 2002.
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les élections municipales de novembre 2009, notamment celles qui se sont tenues dans l’Île de Montréal, ont mis en lumière des questions fondamentales en politique municipale. Elles ont d’abord remis en cause les valeurs et les attitudes de l’électorat face à des situations de corruption grave, largement médiatisées et condamnées publiquement, puis elles ont mesuré l’adhésion des partis à l’idée d’un intérêt commun d’une valeur supérieure à la somme des intérêts particuliers.

Lire la suite : ...

Refus et résistance

Le 26 janvier 2010, Pierre Vadeboncoeur nous faisait parvenir cette dernière contribution à L'Action nationale avant sa mort survenue le 11 février. Une analyse pénétrante de la situation, comme toujours, mais aussi, une formidable conviction qu'à terme "nous n'avons pas dit notre dernier mot".

Les Québécois tendent depuis longtemps à s’évader du modèle politique qui prévalait en Grande-Bretagne jusqu’à l’avènement des travaillistes : les whigs, les tories, ici le parti libéral et le parti conservateur. Une tendance de fond faisait dérailler cette politique bi-partisane qui prenait appui non seulement sur des intérêts et sur la solidarité des anglophones dans ce pays conquis, mais aussi sur un cadre institutionnel structurant le tout dans des formes élaborées de longue date en Angleterre.

Une bonne partie des Québécois, peut-être plus de la moitié maintenant, veut toujours plus ou moins consciemment enrayer cette mécanique, fausser le jeu du fédéralisme et brouiller les cartes des deux partis traditionnels, introduire dans la politique québécoise et canadienne une dynamique que le système ne peut assimiler. Présentement, au fédéral, à cause du Bloc, le Parti libéral est déstabilisé, incapable de retrouver sa position dominante. N’ayant plus l’appui des Québécois, il est en état de déséquilibre au Canada.

Lire la suite : ...

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment