Été 2013 - L'influence d'un livre

2013ete250Non, il ne s’agit pas d’un ouvrage de fiction. On n’y trouve guère l’esprit satirique et la critique de l’indigence intellectuelle qui ont marqué le premier roman québécois. La bataille de Londres, le livre de Frédéric Bastien a pourtant quelque chose en commun avec le roman de Philipe Aubert de Gaspé. La vaniteuse et butée quête d’or de Charles Amand y préfigure peut-être la perverse ténacité d’un Trudeau décidé à tout mettre en œuvre pour enfermer dans un coffre – sa Charte canadienne si fétichisée – la liberté d’un peuple auquel il a une honte névrotique d’appartenir.

Dans le monde des essais québécois, le travail de Bastien marque un moment charnière : il y a des lustres qu’un ouvrage n’avait eu une telle portée sur le politique. Voilà un essai qui n’éclaire pas seulement une tranche d’histoire, comme on dit familièrement, il en force une relecture radicale. L’expression « coup d’État », si elle avait déjà été utilisée, avait la plupart du temps été interprétée comme une métaphore, comme une figure très forte pour exprimer une indignation partisane. L’essai de Bastien établit désormais que les faits abolissent les artifices rhétoriques : un coup d’État a bel et bien été perpétré. L’ouvrage frappe dru et ne laisse au démenti que les arguments les plus démagogiques, ceux-là qui laissent aux légitimistes de tout acabit l’odieux soin d’ergoter pour dire que le fait n’est pas la chose puisqu’il y aurait manqué la violence, l’armée, le spectacle autoritariste.

Le cirque médiatique étant ce qu’il est, l’ouvrage est d’ores et déjà dans l’oblique des projecteurs. La canicule prochaine fera le reste. Il ne faut pas s’en étonner. Il faut tout simplement bien comprendre que le véritable travail revient désormais aux lecteurs. C’est à eux qu’il appartient d’éviter que le sort de l’ouvrage ne soit réduit qu’à celui du best seller jetable. C’est à eux désormais de faire résonner dans l’espace public la tonitruante logique de la démonstration de Bastien. Cet ordre conçu « pour durer mille ans », selon les dires de ce Trudeau-le-Fourbe, est un ordre illégitime. Le Canada de 1982 est une vaste imposture, une insulte à la démocratie. Les institutions qui l’ont rendu possible ne méritent que mépris et dégoût. Les manœuvres que Bastien décrit et documente donnent à voir ce qu’il en est de ces notables à perruque qui portent toge pour cacher la nudité d’un pouvoir qui confisque l’autorité du peuple. Le chartisme, Bastien le décrit dans une lumière crue, c’est l’affaire d’une élite qui se sert du droit pour détourner et asservir.

Ce n’est évidemment pas un hasard si l’obsession de Trudeau et sa capacité de mobiliser tout ce qu’il y avait de faux-jetons dans l’appareil juridique et dans la diplomatie canadian ont eu pour objet le statut du français. Les Canadiens français de service que Bastien donne à voir s’agiter pour casser le péril que représentait l’ambition d’un Québec français, ces « frincophones » là, n’ont de cesse de renier les exigences élémentaires de la loyauté à leur peuple. Ils couchent du côté du pouvoir et font carrière. Il fallait qu’un livre nous rappelle que ce qu’ils ont fait retombe et va continuer de retomber sur la tête de leurs enfants et petits-enfants.

La bataille de Londres aura relancé sur d’autres bases la guerre à la nation française d’Amérique. Jusqu’alors, en effet, cette guerre se déroulait entre deux camps dont la polarisation restait temporisée par une phalange d’hésitants qui, au gré des conjonctures, faisaient office de conciliateurs. Avec le coup d’État, la lutte est devenue exclusivement et essentiellement fratricide. Trudeau incarne une pulsion autodestructrice qui a dressé un ordre maléfique sous l’empire duquel le Québec s’use désormais en lui-même et par lui-même seul. Car il n’est plus désormais utile que les middle men s’acharnent à combattre leur peuple. Tout est en place pour qu’ils n’aient plus désormais qu’à suivre les parcours de carrière que leur dresse un ordre dans lequel ils n’auront plus jamais que des rôles secondaires, accessoires.

L’ordre né de la bataille de Londres est un ordre où la majorité gouverne sans partage, une majorité elle-même instrumentalisée par une élite qui se sert de la Charte pour mieux s’accommoder de la démocratie. On nous dit que l’ouvrage de Bastien n’a pas trouvé d’éditeur dans la langue du Canada. Rien là de surprenant quand on sait à qui profite le crime. Dès lors qu’il s’agit du Québec, l’establishment intellectuel du Canada n’a jamais de mal à s’accommoder d’une éthique à géométrie variable. On peut le déplorer, s’en désoler. Mais pas s’en surprendre. C’est leur affaire – et c’est une affaire de dominants. La bataille de Londres décrit en fait le dernier moment où les Canadiens français de service ont pris part à l’histoire du Canada. Même sur le devant de la scène, par la suite, ils ne seront plus que les jouets d’un ordre voué à les faire disparaître. Le Canada se fait désormais sans eux, sans nous. Il fait son affaire et peut lui chaut de savoir que les institutions qu’il vénère reposent sur un cloaque.

Voilà ce que le livre de Bastien réintroduit dans le débat politique québécois. Les partisans des « vraies affaires » et du « fruit pas mûr » sont désormais privés d’alibi : ils souscrivent plus ou moins hypocritement à un ordre qui n’a même plus besoin d’eux pour l’essentiel. En effet, le travail de minorisation définitive étant achevé, la politique fédérale au Québec n’est plus qu’une affaire de faux-jetons et de rhétorique de la fausse pudeur : cachez-moi ce minoritaire floué que nous ne voulons pas voir!

Telle est la puissance de ce livre. Ou bien il servira à redresser les paramètres du débat québécois ou bien il se dressera comme un monument pour rappeler la fausse conscience et le goût amer d’une lutte fratricide qui pourrait bien marquer la fin prévisible de l’aventure française en Amérique. Si les livres naissent bien souvent dans la solitude de leurs auteurs, ils vivent toujours dans l’environnement plus ou moins tourmenté de nombreux autres livres. Celui-ci ne fait pas exception à la règle et l’on ne peut le lire qu’en voyant surgir entre les lignes la colère magnifique d’un Marcel Rioux qui, devant le spectacle des faux-frères triomphants aux côtés de la reine du Canada, avait cru nécessaire de publier un pamphlet auquel l’essai de Bastien donne une nouvelle pertinence. On commencera l’été du bon pied en goûtant la formidable charge ironique de ce petit bijou intitulé Pour prendre publiquement congé de quelques salauds.

 

Voir le sommaireAcheter ce numéro

Tagged under: Cahiers,

Cahiers sommaires

Été 2017 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2017

Éditorial Des navets et des chef-d'oeuvresRobert Laplante

Lire la suite

Printemps 2017 - Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2017

La Charte de la langue française. Ce qu’il reste de la loi 101 quarante ans après son adoptionRecension et entrevue de Pascal Chevrette avec l'auteur Éric Poirier Une loi qui déroge au...

Lire la suite

Automne 2016 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2016

Faire son miel évoque le travail en coopération, mais aussi tirer profit. Biographies en questions. La dure réinvention de l'école, c'est la révision du travail des enseignants. Propositions et discussion. Acheter ce numéro

Lire la suite

Été 2016 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2016

Le numéro Été 2016 des Cahiers de lecture propose des ouvrages de référence tout à fait particuliers. Les trois érudits de Curieuses histoires de plantes du Canada nous proposent un...

Lire la suite

Printemps 2016 - Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2016

Les Cahiers de lecture consacrent leur une du printemps 2016 à quatre ouvrages traitant des plus importantes figures de l’indépendantisme québécois. Victor-Lévy Beaulieu salue Jacques Parizeau, un proche, et Robert...

Lire la suite

Été 2015 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2015

Les curieuses histoires des plantes du Canada sont au centre du numéro Été 2015 des Cahiers de lecture. La fleur du cardinal présente l'histoire de tumultes et de répressions qui conduisent...

Lire la suite

Automne 2015 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2015

Les Cahiers de lecture de l'automne 2015 réflechissent aux temps durs dans notre littérature, font écho au renouvellement de l'historiographie autour du mouvement patriote et s'entretiennent avec un nouveau libraire...

Lire la suite

Printemps 2015 - Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2015

    ÉditorialAvis de recherche- Robert Laplante Des extraits inédits de la biographie d'un poète populaire des années trente; l'histoire de Montréal, de ses moeurs et de son développement; des regards sur les...

Lire la suite

Automne 2014 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2014

Nietzsche La corruption : les temps d’automne d’un peuple ! extrait en primeur du Nietzsche de Victor-Lévy Beaulieu Éditorial Faire le point - Robert Laplante Titres recensés dans ce numéro  

Lire la suite

Été 2014 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2014

En couverture du numéro d'été des Cahiers de lecture, une illustration de Roland Giguère à qui un brillant essai est consacré comme c'est le cas pour l'éblouissement provoqué par l'oeuvre...

Lire la suite

Printemps 2014 - Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2014

Titres recensés dans ce numéro Réal Bélanger Henri Bourassa : le fascinant destin d’un homme libre Robert Major Parti Pris : idéologies et littérature Maude Roux-Pratte Le Bien public, 1909-1978. Un journal, une maison d’édition, une...

Lire la suite

Automne 2013 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2013

Éditorial Abonnement aux revuesPour une stratégie nationale - Robert Laplante

Lire la suite

Été 2013 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2013

Éditorial L'influence d'un livre Titres recensés Frédéric Bastien La Bataille de Londres Yvan Lamonde et Jonathan Livernois Papineau. Erreur sur la personne Gilles Toupin Le mirage François Legault Michel Lévesque Histoire du Parti libéral du Québec. La nébuleuse politique. 1867-1960 Laurence...

Lire la suite

Printemps 2013 - Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2013

ÉDITORIAL Les véritables raison de se désoler Hélène Belleau Quand l’amour et l’État rendent aveugle. Le mythe du mariage automatique Denise Girard Thaïs. La voix de la lutte des femmes 1886-1963 Denyse Baillargeon Brève histoire des femmes...

Lire la suite

Automne 2012 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2012

Éditorial Le temps de la tergiversation est terminé Karine Prémont et Vallet Élisabeth Quand l’amour et l’État rendent aveugle. Le mythe du mariage automatique Karine Prémont et Vallet Élisabeth Comprendre les élections américaines Gérard Hervouet, Michel...

Lire la suite

Été 2012 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2012

Éditorial De meilleurs liens entre la pensée et les possiblesRobert Laplante Éric Martin et Maxime Ouellet Université Inc. Des mythes sur la hausse des frais de scolarité et l’économie du savoir Louis Cornellier À plus...

Lire la suite

Printemps 2012 - Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2012

Éditorial L'art contre les lamentations Ouvrages recensés dans ce numéro Caroline Beauchamps Pour un Québec laïque Régine Robin Nous autres, les autres Djemila Benhabib Les soldats d’Allah à l’assaut de l’occident Jean-Claude Castex La ballade des pendues : La tragique...

Lire la suite

Automne 2011 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2011

Éditorial Trou de mémoire- Robert Laplante

Lire la suite

Printemps 2011 - Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2011

Dans ce numéro Trois essais sur l'amour confronté aux règles, trois autres sur la gauche et la droite, un compte rendu et une entrevue avec Yvan Lamonde sur notre rapport historique...

Lire la suite

Été 2011 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2011

Lieux de mémoire et d'empaysement Daniel Chartier La spectaculaire déroute de l’Islande Pasquale Charland La Havane. Visages Dorval Brunel Chronique des Amériques. Du sommet de Québec au Forum social mondial Pierre Dubuc Pour une gauche à gauche Normand Mousseau La...

Lire la suite

Automne 2010 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2010

A. Scherrer, E.-P. Guittet et D. Bigo (dir.) Mobilité(s) sous surveillance José Del Pozo Les Chiliens au Québec Éric Mottet (dir.)  Géopolitique de la coupe du monde de football 2010 Gilles Deschênes  Quand le vent faisait tourner les...

Lire la suite

Été 2010 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2010

Titres recensés Jean-François Payette Introduction critique aux relations internationales du Québec Louis Coté, Benoit Lévesque et Guy Morneau État stratège et participation citoyenne Alain Deneault OFF-SHORE. Paradis fiscaux et souveraineté criminelle André Beauchamp L’eau et la terre me...

Lire la suite

Printemps 2010 -Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2010

Bob Sirois Le Québec mis en échec Normand Cazelais Vivre l’hiver au Québec Hubert Mansion Chibougamau, dernière liberté Guy Laperrière Les Cantons-de-l’Est André Parent Histoire du cerveau Jean-François Nadeau Robert Rumilly, l’homme de Duplessis

Lire la suite

Automne 2009 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2009

Lire la suite

Été 2009 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2009

Christian Dufour 5 Les Québécois et l’anglais. Le retour du mouton Charles Castonguay 5 Avantage à l’anglais ! Dynamique actuelle des langues au Québec Éric Canobbio 7 Géopolitique d’une ambition inuite : le Québec face...

Lire la suite

Printemps 2009 - Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2009

Titre recensés dans ce numéro   Robin Philpot 5 Derrière l’État Desmarais : Power J.-Claude St-Onge 6 L’envers de la pilule F. Béland, A.-P. Contandriopoulos, A. Quesnel-Vallée, L. Robert 7 Le privé dans la santé. Les discours et...

Lire la suite

Automne 2008 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2008

Lire la suite

Été 2008 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2008

Éditorial L'or exige le silence Richard Gervais, Robert Laplante Titres recensés CIRCUS QUEBECUS Jeff Heinrich, Valérie Dufour Vous avez dit... « la Commission Boucar » ? Boucar Diouf NOUS Jean-François Lisée DU TRICOTÉ SERRÉ AU MÉTISSÉ SERRÉ ? La culture publique...

Lire la suite

Printemps 2008 - Sommaire

Cahiers de lecture - Printemps 2008

Titres recensés Le pari personnaliste E.-Martin Meunier Aujourd’hui l’Islam Sami Aoun Éthique, Culture religieuse, Dialogue Georges Leroux Le conservatisme américain David, Charles-Philippe et Julien Tourreille (dir.) Mémoires Brian Mulroney  Les poids du monde Rodolphe De Koninck, Jean‑François Rousseau

Lire la suite

Automne 2007 - Sommaire

Cahiers de lecture - Automne 2007

Éditorial Avoir un point de vue sur le monde La Neuvaine. Scénario et regards croisés Bernard Émond (et al.) Trois figures du diable à la Renaissance. L’enfant, la femme et le prêtre Patrick Synder Le syndrome Hérouxville...

Lire la suite

Été 2007 - Sommaire

Cahiers de lecture - Été 2007 (juin)

DE FIL EN AIGUILLE Monique LaRue LE CONGRÈS DES ÉTATS-UNIS Frédérick Gagnon (dir.) DU MYTHE À LA RÉALITÉ : L’OCCIDENT CHRÉTIEN Jacques David « NOUS PROTÉGEONS L’INFORTUNE ». LES ORIGINES POPULAIRES DE L’ÉCONOMIE SOCIALE AU QUÉBEC Martin...

Lire la suite

Hiver 2007 - Sommaire

Cahiers de lecture - Hiver 2007 (premier numéro)

Titres recensés   Politiques publiques : le Québec comparé Jean Crête (dir.) Le défi français. Regards croisés sur la France et le Québec Christian Dufour Les Québécois au volant, c’est mortel Richard Bergeron Mémento de locutions latines Michel Jacques Y...

Lire la suite

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.