La Francophonie au service de l’Anglosphère

Les dessous du débat sur la nouvelle secrétaire générale de l’OIF

Et si le débat au sujet de la prochaine secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (Michaëlle Jean VS Louise Mushikiwabo) n’avait rien à voir avec la langue française et tout à voir avec le contrôle de l’Afrique ? Tout porte à le croire. Pour y voir clair, il faut toutefois remonter à ses débuts.

C’est à Léopold Sédar Senghor que nous devons l’idée moderne et politique de la Francophonie. Le premier président du Sénégal a choisi de développer cette idée à Québec dans une allocution prononcée à l’Université Laval le 24 septembre 1966. Dans cette allocution, il envisageait une Francophonie qui « ne sera[it] pas, ne sera[it] plus enfermée dans les limites de l’Hexagone», mais qui reposerait sur l’usage du français.

Accès abonné

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.