Henri Bourassa - discours

Gilles Laporte explique l'intérêt des enregistrements d'Henri Bourassa à Qub radio avec Antoine Robitaille. Écoute du ballado.

Les contorsions du PDG de la Fédération des cégeps sur la loi 101

M. Bernard Tremblay, le PDG de la Fédération des cégeps, vient de nous communiquer dans Le Devoir, édition du 16 avril 2021, sa position sur la crise de la langue et de la culture française au Québec. « Un débat fondamental » qui nécessite « une réaction vigoureuse ». Mais, il rejette aussitôt une des pièces maitresses de la solution identifiée par plusieurs études et plusieurs leadeurs de la société québécoise, à savoir l’application de la loi 101 aux cégeps. Sans aucune référence de la part du PDG d’un réseau d’enseignement supérieur à une quelconque étude  ! Il n’en a pas. Mais, il y a certes, sa jupe dépasse, quatre des 48 membres de cette fédération qui lui ont appliqué une pression qu’en bon Québécois colonisé il ne peut contenir. Les Champlain, Dawson, John-Abbott et Vanier College.

Les solutions pour M. Tremblay sont ailleurs, si ce n’est en ce qui concerne les cégeps à  : «  Un déploiement intensif d’activités éducatives et culturelles faisant la promotion du français  ». Comme si les 44 cégeps de langue française ne le faisaient pas depuis des décennies. La solution de M. Tremblay, de type « promotion », est exactement celle que les gouvernements Charest et Couillard ont appliquée ces 15 dernières années, laquelle a contribué à accélérer la chute de la langue et de la culture françaises au Québec et à causer la crise actuelle comme le montrent les études toutes récentes de Charles Castonguay et de Frédéric Lacroix.

Je crois que M. Bernard Tremblay, PDG de la Fédération des cégeps, aurait intérêt à consulter ses commettants sur cette question majeure et vitale sur l’avenir du réseau collégial québécois public. La Fédération des cégeps est une créature des cégeps et non l’inverse. Est-ce que son Assemblée générale a approuvé sa prise de position ?

Est-ce que les 44 cégeps de langue française, en perte de clientèle pour la plupart, à cause de l’attraction des quatre autres, sont d’accord ? Est-ce que les conseils d’administration des 44 cégeps de langue française sont en accord avec la Fédération qu’ils ont créée ?

 

André Campagna
Directeur des études du collège Bois-de-Boulogne (1978-1996)
Directeur fondateur du collège Gérald-Godin (1996-2001)
Président fondateur de la Salle Pauline-Julien (1996-2001)

 

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment