L’hypocrite magnifique

Le lecteur qui s’adonne à l’exploration de l’œuvre de Sylvain Tesson le fait selon les techniques de l’archéologue. Dans les vastes pages luxuriantes de descriptions, il en exhumera quelques aphorismes, métaphores et réflexions de génie sur son temps et sa civilisation. Disons-le sans ambages : Tesson est un hypocrite. Un hypocrite magnifique qui prend prétexte de la distance que ses pieds mettent entre son appartement parisien et lui pour méditer et, surtout, médire de ce que devient la civilisation occidentale. Les steppes de Mongolie, les montagnes du Tibet, les isbas de Russie ne nous abusent pas. Leurs descriptions physiques ne sont que des subterfuges – splendide, par ailleurs – pour en tirer une substance métaphysique et ensuite mettre en relief la manière dont cette richesse immatérielle n’irrigue plus notre psyché. Se faisant, le géographe de formation agrémente ses descriptions topographiques d’une philosophie capable de misanthropie aiguë et dont le lecteur mal à l'aise dans son époque se régale.

Lire la suite : ...

Pour la création d’Instituts nationaux de formation du personnel enseignant

Christian Boyer, maîtrise es art en éducation, consultant en pédagogie et en orthopédagogie
Normand Baillargeon, Ph. D. en philosophie et Ph. D. en pédagogie, philosophe et essayiste
Jérôme Saint-Amand, Ph D. en éducation, professeur en psychologie de l’éducation à l’UQO
David Santarossa, maîtrise en philosophie et maîtrise en enseignement, enseignant au secondaire
Marc St-Pierre, maîtrise en administration scolaire et études des politiques en éducation, directeur général adjoint retraité du Centre de service scolaire de la Rivière-du-Nord, consultant en éducation et administration scolaire

Il y a une douzaine d’années, un rapport déposé au ministère de l’Éducation proposait la création d’Instituts universitaires voués à la formation du personnel enseignant en adaptation scolaire. Ces instituts auraient été déployés sur tout le territoire québécois et auraient relevé de commissions scolaires, plutôt que des universités.

Lire la suite : ...

Le partitionnisme intérieur

logoACHAUDComme c’était beau de les voir à la manœuvre ! McGill qui se pavane dans La Presse (4 septembre) pour nous faire savoir que le Nouveau Vic avance bien. Dawson, le même jour, qui quémande l’empathie des lecteurs du Devoir en nous présentant sa directrice en pleine lamentation. Pour préparer les esprits et formater les débats, ce fut une fin de semaine faste pour les gestionnaires de privilèges ! Des francophones, bien entendu, qui nous servent la rhétorique de diversion. L’anglosphère les apprécie.

Lire la suite : ...

Mémoire du regroupement Pour le cégep français

logoACHAUD

Lors des consultations publiques sur le projet de loi 96, le regroupement Pour le cégep français a déposé un mémoire à la Commission de la culture et de l'éducation. Nous vous invitons chaleureusement à lire et à signer le mémoire.

Auteurs : Georges-Rémy Fortin, Yannick Lacroix, Nicolas Bourdon, Mathieu Bélisle, Caroline Hébert, Jean-François Vallée, Richard Vaillancourt, Sébastien Mussi, professeurs de cégep et membres du regroupement Pour le cégep français

Synthèse des propositions du regroupement

  1. Appliquer la loi 101 au niveau collégial, y compris aux cégeps privés non subventionnés. 
  2. Mettre fin aux programmes de DEC bilingues. 
  3. Inscrire le caractère français des cégeps dans la loi. 
  4. Abandonner le projet d’agrandissement de Dawson.
  5. Renforcer les politiques linguistiques des cégeps et universités.

Magnificient people

La Chambre de commerce du Montréal Métropolitain n’en finit plus de se déshonorer.  Les positions démissionnaires que portent un Michel Leblanc plus coulant que jamais ont trouvé leur apothéose avec l’invitation faite à ce mal poli d’Air Canada. Lui, on le sait, c’est un grossier personnage à la tête d’une entreprise qui pratique un mépris ouvert à l’égard du Québec et de tout ce qui parle français d’une mare à l’autre. Il n’y aurait pas de quoi écrire au Commissaire aux langues officielles tant sa cause est entendue. C’est un fossile vivant, un Rhodésien comme on les aimait à Westmount. Il faut croire que les zombies continuent de hanter la rue Sainte-Catherine.

Lire la suite : ...

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment