Logo

Oeuvre du mois - Claire Labonté

En couverture du numéro de novembre 2016 

Claire Labonté 
Le manifeste de l'homme primitif 
2002, acrylique sur toile de coton, 108 cm X 153 cm (43 po X 61 po), numéro 7 de la série « La Pensée Sauvage »

Le manifeste de lhomme primitif

Autodidacte, Claire Labonté travaille la microfacture à grand déploiement. Sa peinture d’abord naïve se transforme au fil des ans en une obsédante autopoïétique. Cette étude d’une peinture « en train de se faire » a permis de cerner deux constantes involontaires dans sa production, le caractère répétitif du processus de réalisation et le mythologique de l’œuvre. Claire Labonté a participé à des expositions internationales en Suisse et en France et a participé à la 4e Biennale internationale d’art hors les normes de Lyon. Elle a obtenu des prix et des bourses de la Suisse, du Québec et du Conseil des arts du Canada. Plusieurs de ses œuvres ont été réalisées et installées dans le cadre du programme québécois d’intégration des arts à l’architecture.

Pour Claire Labonté, la mythologie prend source dans les origines de l’art. Elle aligne sur d’immenses toiles de coton les signes, les motifs, dans une obsessive répétition qui la mène jusqu’au bout du récit. « Mais voilà que ces signes, s’ils deviennent parfois des idéogrammes, forment aussi des figures, jusqu’à devenir littéralement une somme de mots ou de rebus », écrit Mario Côté dans un texte du catalogue de l’exposition.

L’une de ses fresques est inspirée d’une figure souriante, vieille de plusieurs millénaires, qui aurait été trouvée à Coteau-du-Lac, près de Montréal. Cette figure serait la seule de cette époque ayant été représentée avec un sourire selon Claire Labonté, fascinée par cette histoire.

(source: catalogue de l’exposition Les mythologies singulières et l’article « Toiles rêvées de femmes araignées » de Caroline Montpetit – Le Devoir)

 


Le 1700 La Poste vous invite à sa toute première exposition collective, présentant les oeuvres de Claire Labonté, Anna Torma et Marigold Santos.

Élaborée autour du mythe d’Arachné, cette exposition propose une vision singulière de leurs œuvres, mettant en avant le caractère artisanal et intimiste de leur production. Elle fait le pont entre des pratiques traditionnelles typiquement féminines et les pratiques d’art actuel telles que nous les concevons, avec leurs commentaires critiques sur notre époque et sur ses prescriptions sociales.

Explorant des thématiques telles que le mythe cosmogonique, la place du féminin dans la société à travers les époques et la mise en scène du réel, les productions de ces trois artistes représentent leurs interrogations, de nature anthropologique, esthétique et personnelle.

 

Mythologies singulières
Du 7 octobre au 18 décembre 2016
1700 La Poste
1700, rue Notre-Dame Ouest, Montréal

438 384-1700

Tagged under: Oeuvres publiées,
Template Design © Joomla Templates | GavickPro. All rights reserved.