Logo

Oeuvre du mois - Jean McEwen

mcewen600

En couverture du numéro Octobre 2019

Jean McEwen (1923-1999)
Meurtrière traversant le bleu, 1961, huile et vernis sur toile. MBAM, achat, fonds M. et Mme Gérard O. Beaulieu. © Succession Jean McEwen / SOCAN (2019). Photo MBAM.

Peintures barbares
Hommage à Jean McEwen
Musée des beaux-arts de Montréal
Pavillon Michal et Renata Hornstein, niveau 1
17 septembre 2019 – 2 février 2020

À l’occasion du 20e anniversaire de la disparition de Jean McEwen (1923‑1999), le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) rend hommage à cet artiste d’exception par la présentation d’une sélection d’œuvres acquises en majorité au cours des 20 dernières années. Le nombre et l’importance de ces œuvres, obtenues grâce à la générosité de la famille de l’artiste et de collectionneurs, témoignent du lien privilégié qui unit McEwen au Musée des beaux-arts de Montréal.

Dévoilées dans une galerie tout juste rénovée du pavillon Michal et Renata Hornstein, une vingtaine d’œuvres – peintures et œuvres sur papier datant de 1951 à 1998 – offrent un éloquent aperçu de la pratique distinctive de Jean McEwen : l’exploration de la surface picturale par l’application de couches successives de peinture qui exploite l’expressivité de la couleur dans un espace circonscrit. Dénouant à sa manière la dualité entre couleur et structure, l’artiste organise ses champs colorés avec une grande rigueur spatiale, et explore ainsi le plein potentiel de la couleur et de la dynamique espace/plan.

Plusieurs des peintures présentées soulignent l’envergure internationale des expositions qui ont été consacrées à Jean McEwen, notamment en Angleterre, au Brésil, aux États-Unis et au Japon. Parmi ces œuvres majeures, citons : Grand fil à Plomb no 2 (1961), qui lui ouvre, en 1963, les portes d’une exposition solo à New York et à la Biennale de São Paulo ; À mauve ouvert (1962), une peinture puissante qui comporte une bande centrale à l’intersection de deux champs de couleurs, composition devenue signature de l’artiste.

Le MBAM met de plus à l’honneur la peinture monumentale Rouge en liesse (1963), chef-d’œuvre de Jean McEwen prêté par la collection Power Corporation du Canada. Il présente également des aquarelles de la série « De ma main à la couleur » – offerte au MBAM par sa femme, Indra –, illustrant des poèmes de l’artiste, ainsi que la toile récemment restaurée, Sans titre (1951), qui témoigne de l’influence de Paul-Émile Borduas sur la pratique de McEwen.

 

Tagged under: Oeuvres publiées,
Template Design © Joomla Templates | GavickPro. All rights reserved.