Recherche par auteur

Jalons pour la lutte idéologique au Québec

Vous tournez à gauche sur la rue Châteauguay. Puis vous bifurquez sur la rue Monseigneur-Plessis et arrivez rapidement à votre école. Pendant des années, matin, midi et soir, vous parcourez ces rues sans savoir ce qui se cache sous les noms qui les désignent. Plus tard, vous le saurez. Vous apprendrez quel rôle ont joué certains de ceux qu’on appelait autrefois des « Canadiens », c’est-à-dire les descendants des Français établis dans la vallée du Saint-Laurent. « Châteauguay » célèbre une victoire remportée par des miliciens canadiens lors d’une guerre menée par leurs maîtres britanniques, tandis que la rue Monseigneur-Plessis est ainsi nommée en l’honneur de cet évêque de Québec qui soutenait le pouvoir en place à la même époque (Lacoursière 1997 : 158-162). Ces miliciens et cet évêque méritent-ils vraiment que nous leur rendions hommage ? Ceux qui ont toute autorité sur la toponymie le croient. Quant aux passants, voient-ils dans ces noms de rue autre chose qu’une manière commode de s’orienter ?

La toponymie n’est pas le seul moyen que les dirigeants politiques utilisent pour rendre hommage à ceux dont l’action doit servir d’exemple pour leurs concitoyens. Au cœur de nos villes, les monuments commémoratifs sont encore plus puissants de ce point de vue (Gaudreault 2010a et 2013). Dans le cadre de la lutte idéologique qui accompagne leur mouvement de libération nationale, les indépendantistes québécois ont tout intérêt à actionner ce puissant levier que constitue le combat contre la toponymie et les monuments commémoratifs au service de l’idéologie régnante.

Lire la suite

Le démantèlement de la nation (chronique 4)

La période couverte s’étend du 25 août au 28 novembre 2014 (3 mois)
Les dates entre parenthèses renvoient à l’édition du Devoir. Lorsqu’il s’agit d’une autre source, celle-ci est mentionnée explicitement.

Elle se clôt à la veille de la grande manifestation contre l’austérité qui s’est tenue à Montréal et à Québec ; et au terme d’une semaine où, à la suite de l’exemple donné par Gabriel Nadeau-Dubois et à son appel, plus de 350 000$ ont été recueillis pour dire au pétrole sale de l’Alberta « Coule pas chez nous » ! Oui, il est possible de nous mobiliser, nous le ferons de plus en plus souvent.

Lire la suite

Justin Trudeau. Terrain d’entente

Justin Trudeau
Terrain d’entente, Éditions La Presse, 2014, 375 pages

Il semble qu’un politicien peut publier son autobiographie, à l’aube de la quarantaine, après seulement 6 ans de service comme député. Il est cependant légitime de se questionner sur le contenu de ces 373 pages, et surtout sur l’intérêt de les traverser. Dans ce livre sur sa vie, Justin Trudeau tente l’expérience, avec le but avoué de dévoiler au lecteur les divers événements qui ont fait de lui l’homme qu’il est. De l’innocence de l’enfance à la chefferie du Parti libéral de Canada.

Lire la suite

La modernisation de l’Islam. Boualem Sansal et Mahmoud Hussein


Le monde arabe est en feu : La Syrie, l’Irak, le Liban, la Palestine, l’Égypte, la Lybie sont autant de champs de batailles plus ou moins larvées. À la source de cet embrasement, on trouve de multiples facteurs, mais de nombreux spécialistes de la question arabe sont d’accord pour dire que la cause principale du malaise arabo-musulman est la difficulté que connaît l’islam pour accéder à la modernité. L’on peut même se poser la question : cette religion est-elle compatible avec la modernité et si oui, à quel genre de modernité ? La majorité des spécialistes est également d’accord pour admettre que la condition sine qua non de cette accession à la modernité passe par une réforme des textes coraniques. C’est le thème central des essais de Boualem Sansal et de Mahmoud Hussein dont il est mention ici. Sansal aborde cette question d’une manière plus politique en survolant un monde arabe dans lequel l’islamisme s’est implanté et a empêché tout débat réformiste. Hussein, quant à lui, a cherché à l’intérieur même du Coran des versets prouvant que l’islam peut évoluer et s’adapter de ce fait au contexte moderne. Ces deux auteurs représentent des penseurs réformateurs au cœur du monde musulman, penseurs auxquels on reproche trop souvent leur silence. Il est bon d’écouter ce qu’ils ont à dire.

Lire la suite

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.