L'héritage musical du Québec

2014janvier250L'auteur est chercheur postdoctoral en musicologie CRILCQ-UQAM

L’histoire du Québec est un grand puzzle/
Dont les morceaux/
Ont été volontairement jetés dans l’oubli/
Par ceux qui nous ont exploités et menti/
Et qui n’ont pas intérêt/
À ce qu’on retrouve les morceaux./
Chaque morceau du puzzle est une mémoire/
Qui remet la vérité à sa place.

–Félix Leclerc, Rêve à vendre

Parler d’histoire de la musique du Québec équivaut dans l’esprit de tout un chacun à faire le parcours de la chanson depuis Madame Bolduc, incluant un préambule au sujet des airs de folklore comme « À la claire fontaine » et des reels de violoneux. À tort ou à raison, tout ce grand répertoire est considéré comme porteur d’une identité collective, particulièrement depuis Félix Leclerc et les chansonniers de la Révolution tranquille. Or, les Québécois n’imaginent généralement pas que leur coin de pays possède, comme l’Europe, un riche héritage de pratiques musicales classiques. Sans trop y réfléchir, cette culture savante est automatiquement rattachée à l’ailleurs, sinon à l’universel. On fait ainsi l’impasse sur un grand pan du patrimoine d’ici.

Lire la suite

Nos publications récentes

2017novembre250 2017automne250 memoniere250

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.