Gisèle Kayata-Eid. Accommodante Montréal

Gisèle Kayata-Eid
Accommodante Montréal, Rosemère, Éditions Humanitas, Collection Vision d’immigrant, 2008, 112 pages

C’est un tout petit livre d’une centaine de pages, format poche. Il n’en faut pas plus pour présenter l’essentiel du nouveau cosmopolitisme montréalais, complètement déconnecté du Québec. En effet, dans l’ensemble des 46 tableaux sur la vie d’immigrante montréalaise de l’auteure originaire du Liban, il n’y a pas une seule mention des mots Québec ou québécois, comme si la métropole s’était complètement abstraite de la nation.

 

Lire la suite

Pierre Beaudet. On a raison de se révolter,

Pierre Beaudet
On a raison de se révolter, Éditions Écosociété, 2008, 248 pages.

On a raison de se révolter, le titre, est un slogan maoïste. L’auteur n’était pas maoïste. Le sous-titre : « Chronique des années 70 » est inexact, il s’agit d’un témoignage ou d’une chronique personnelle. Pierre Beaudet raconte à travers une multitude de faits, accumulés, décrits en bref, peu analysés, hors de toute synthèse, sa participation à différents mouvements d’extrême gauche qui ne sont pas identifiés.

Lire la suite

Anne Mévellec La construction politique des agglomérations…

Anne Mévellec
La construction politique des agglomérations au Québec et en France, Territoire, gouvernement et action publique, PUL, 2008, 291 pages.

Si les comparaisons entre la France et le Québec dans le domaine des politiques économiques ou sociales sont plutôt fréquentes, il en va autrement en matière de politiques relatives aux collectivités locales. Les chercheurs québécois préfèrent souvent comparer nos municipalités à celles des autres provinces, et nos tribunaux font de même, quand ils ne vont pas carrément se référer à des précédents d’Angleterre, et ce, en raison du fait que nos municipalités, nées sous le régime britannique, s’inscrivent dans un contexte de common law. Pourtant, on sait au moins depuis Tocqueville que les comparaisons entre des municipalités d’une juridiction de common law et des communes françaises sont non seulement possibles, mais aussi potentiellement fort instructives. Et cela est encore plus vrai aujourd’hui eu égard aux municipalités québécoises, car ces dernières ont beau relever en grande partie d’un droit public issu de la tradition juridique anglaise, elles sont régies par le droit civil en matière d’obligations et sont définies non plus comme des corporations, mais plutôt comme des personnes morales de droit public, tout comme les collectivités locales françaises. C’est donc dire que la richesse potentielle des comparaisons entre la France et le Québec en matière de gouvernance territoriale est inversement proportionnelle à l’attention suscitée par ce thème chez les auteurs québécois. Heureusement, la politologue Anne Mévellec vient combler en partie cette lacune avec son livre La construction politique des agglomérations au Québec et en France, Territoire, gouvernement et action publique.

Lire la suite

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.