Gazoduq. Saguenay, le gaz et le non-sens

La perspective régionale de la lutte pour le climat menée au Saguenay

Co-porte-parole de la Coalition Fjord

Ce qui a uni les citoyens dans la Coalition Fjord en novembre dernier est difficile à cerner. Il y avait certainement un sentiment d’urgence partagé, créé entre autres par les appels des scientifiques sur le climat et mêlé à un manque de foi de la population envers le gouvernement pour protéger l’environnement. À cela s’ajoute la volonté d’une partie de la population que l’environnement soit au cœur des préoccupations du gouvernement depuis la dernière campagne électorale et, à l’échelle régionale, le refus de la destruction de la biodiversité et l’aggravation de la crise climatique par trois compagnies polluantes. Cependant, il y avait quelque chose de plus. Selon les dires des plus vieux, jamais une telle mobilisation ne s’est fait sentir dans la région.

Lire la suite : ...

Le gaz naturel comme énergie de transition pour le Québec : un non-sens

Membres du Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste et les enjeux énergétiques au Québec.

Soixante-quinze années d’avancées en matière d’intégration de sources d’énergie renouvelables sur son territoire ont fait du Québec l’une des juridictions les mieux dotées au monde pour réaliser une transition énergétique exemplaire. Mais avec le gaz naturel proclamé substitut officiel du pétrole dans les transports lourds et Hydro-Québec promu courtier à rabais prêt à concéder les meilleurs actifs d’électricité renouvelable québécoise aux juridictions voisines, la Politique énergétique 2030 du Québec se présente comme un scénario du pire pour l’avenir. Des scénarios énergétiques insoutenables, dont témoigne entre autres la fausse bonne idée d’une transition énergétique par le gaz naturel fossile, feraient du Québec un contre-exemple international de ce qu’exige une gestion politique planifiée, moderne et responsable de lutte aux changements climatiques.

Lire la suite : ...

Énergie-Saguenay : les impacts sur la santé doivent être pris en compte

* Médecin-résident en santé publique et médecine préventive, membre de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement.

En 2016, des médecins et professionnel.le.s de la santé demandaient au gouvernement du Canada d’interrompre le projet « Pacific Northwest LNG » en raison de ses risques pour la santé1. Ce projet d’exportation de gaz naturel liquéfié avait de quoi inquiéter : en amont, les méthodes d’extraction du gaz par fracturation hydraulique causaient déjà beaucoup de dégâts et, en aval, les importantes émissions de gaz à effet serre allaient aggraver le phénomène, déjà menaçant, des changements climatiques. 90 scientifiques et expert.e.s du climat avaient d’ailleurs déjà demandé au gouvernement Trudeau de rejeter ce projet incompatible avec la lutte aux changements climatiques2. Aujourd’hui, c’est au Québec que l’on veut faire passer un projet d’exportation de gaz naturel liquéfié. Les risques à la santé humaine sont pourtant les mêmes.

Pas de consentement, pas de pipeline

Si Gazoduq avait d’abord demandé aux Anichinabés et à l’Abitibi leur consentement…

Le 15 novembre 2018, une myriade de villes, villages et communautés autochtones de trois régions du Nord québécois – qui n’avaient rien demandé de tel – apprenaient qu’une filiale multinationale aux allures nominales québécoises, Gazoduq Inc., convoitait leurs territoires pour forcer le passage d’un immense pipeline en plein cœur de la forêt boréale. Par près de 782 km, l’ambition étant de scinder l’Abitibi, la Haute-Mauricie et le Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’une après l’autre.

Lire la suite : ...

Municipalités locales et MRC : proximité avec qui ?

La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, et plus particulièrement la ville de Saguenay et les municipalités de la MRC du Fjord-du-Saguenay, est le lieu de convergence de plusieurs enjeux qui dépassent largement les limites administratives de son territoire. La zone industrialo-portuaire de Saguenay (ci-après Zone IP), reconnue par le gouvernement du Québec en 2016 dans le cadre de sa stratégie maritime, a attiré plusieurs projets industriels devant se concrétiser au cours des prochaines années : usine de transformation de concentré de fer en fonte brute et en ferrovanadium, usine cryogénique, complexe d’exportation de gaz naturel liquéfié et construction d’un terminal maritime en rive nord du Saguenay (dans la municipalité de Sainte-Rose-du-Nord)1. La protection de l’environnement et du fjord du Saguenay, les changements climatiques, le développement et la diversification économique en région éloignée traversent le débat sur le développement de ces projets industriels de la zone industrialo-portuaire. La confrontation des enjeux locaux, supralocaux, nationaux et mondiaux, soulève plusieurs questions, dont celles du rôle, des compétences et du pouvoir des autorités locales (municipalités) et supralocales (MRC) face aux défis du XXIe siècle. Notre texte se penche spécifiquement sur ce sujet avec une attention particulière concernant la place des citoyens qui sont les premiers visés par les impacts et retombées des projets.

La Terre est mon pays et sa protection est vitale

Avec l’émergence dans nos vies de la crise climatique mondiale et les efforts déployés de toutes parts pour renverser la vapeur et nous ramener sur une voie écologiquement viable, dans l’espoir que nos enfants et leurs propres enfants aient la chance de profiter comme nous d’une nature en santé et toujours aussi riche de sa merveilleuse biodiversité, l’enjeu de la protection de l’environnement est désormais au centre des préoccupations de la majorité de nos concitoyens. Le Québec se démarque particulièrement par la vigueur rassurante de la mobilisation citoyenne, particulièrement chez les jeunes, face à la menace existentielle du réchauffement climatique mondial et des dérèglements catastrophiques qui l’accompagnent.

Les luttes environnementales passées pour inspirer celle contre le projet Gazoduq – Énergie Saguenay

* Militant progressiste et indépendantiste, chargé de cours en travail social à l’UQAC.

Les luttes citoyennes liées à l’environnement et à l’énergie (principalement le gaz) ont connu divers contextes, enjeux stratégiques et ont pris diverses formes depuis une vingtaine d’années. Un solide mouvement social s’est construit à même ces luttes au fil des ans1. Au moment où le Québec fait face à une nouvelle offensive des vendeurs d’énergie fossile, et où, plus que jamais, sonne l’alarme de l’urgence climatique, il peut être utile de rappeler quelques acquis de luttes victorieuses ayant un potentiel d’enseignement pour celle qui s’amorce dans l’Abitibi-Témiscamingue, la Mauricie et plus spécifiquement le Saguenay–Lac-Saint-Jean, autour de Gazoduq – Énergie-Saguenay. Cet exercice est exploratoire et méritera d’être approfondi pour en dégager des pistes de travail concrètes pour la lutte d’aujourd’hui.

Le fjord du Saguenay : une valeur universelle exceptionnelle

L'auteure détient une maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke

De 2010 à 2017, les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de Charlevoix et de la Côte-Nord–Manicouagan, ainsi que les nations innues et la nation huronne-wendat se sont mobilisées pour que le fjord du Saguenay soit retenu sur la liste indicative du patrimoine mondial au Canada, étape essentielle à la présentation d’un dossier de candidature à l’UNESCO. Un comité de promotion a coordonné ce grand mouvement de mobilisation qui avait comme mandat le dépôt d’un dossier de candidature à la date décidée par le gouvernement canadien, soit le 27 janvier 2017. Malgré la qualité du dossier présenté, la candidature se soldera par un refus en décembre 2017. Le comité mettra alors fin à ses activités, car la liste indicative canadienne n’est ouverte que tous les 10 ans. Toutes ces années de mobilisation et la rédaction du dossier de candidature nous ont permis de mieux connaître ce patrimoine naturel et culturel unique. Nous devons le garder en mémoire et continuer à le protéger en attendant qu’un nouveau comité reprenne le dossier. Voici des extraits du dossier de candidature afin que le Fjord du Saguenay soit mieux connu pour être enfin reconnu !

Lire la suite : ...

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment