Numéros publiés en 2021

Numéros publiés en 2021

Le défi 50-30 ou l’effacement du Québec

On ne le dira jamais assez, le capitalisme s’adapte à tout. Pourfendu par les groupes de la gauche antiraciste et le tapageur mouvement de la cancel culture, celui-ci n’en conserve non seulement aucune rancune, mais va même jusqu’à trépigner d’enthousiasme devant ce nouveau marché avec lequel on trouve immédiatement le moyen de communiquer, d’approvisionner en produits et services de toutes sortes. Entre alors en scène le marketing pénitentiel, une stratégie marchande permettant de vendre plus de produits tout en s’excusant pour ses biais actuels et passés, réels ou simplement sentis. Des exemples ?

Accès abonné

L’Accord Canada–Royaume-Uni et l’indépendance du Québec

L’Accord de continuité commerciale entre le Canada et le Royaume-Uni (ACCCRU) vise à assurer que le Canada et le Royaume-Uni ne perdent pas leur fluidité commerciale. Rappelons que le Canada et l’Union européenne sont liés par une entente de libre-échange, l’Accord économique et commercial global, ou AECG, et que la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne a ainsi mis fin aux dispositions qui liaient Londres et Ottawa.

Accès abonné

Temps difficiles pour le postsecondaire en Ontario français

Entretien de François-Olivier Dorais, professeur à l’Université du Québec à Chicoutimi, avec Serge Miville, professeur agrégé d’histoire, Université Laurentienne et titulaire de la Chaire de recherche en histoire de l’Ontario français

La première semaine du mois de février 2021 a été marquée par deux nouvelles particulièrement difficiles pour le milieu universitaire francophone de l’Ontario. Tout d’abord, alors que l’on apprenait que la nouvelle Université de l’Ontario français (UOF) souffre d’une carence d’inscriptions pour sa rentrée de septembre, son recteur, André Roy, a annoncé sa démission, six mois après son entrée en fonction.

Accès abonné

« Retour à Val d’Or » de Jacques Ferron : une autre lecture du Canada français

Cette année marque le centenaire de Jacques Ferron, né à Louiseville, comté de Maskinongé, le 21 janvier 1921. Afin de lui rendre hommage, je propose ici un commentaire de l’un de ses contes, « Retour à Val-d’Or » (que l’on peut lire ci-dessous), publié en 1955 dans la revue Amérique française (puis repris dans les Contes du pays incertain aux éditions Orphée en 1962, HMH en 1968 et BQ en 1993 et 2021).

Lire la suite : ...

Marie-France Bazzo. Nous méritons mieux

Marie-France Bazzo
Nous méritons mieux, Montréal, Éditions du Boréal, 2020, 211 pages

De tous les chroniqueurs, animateurs, producteurs, peu prennent le temps de défendre leur point de vue dans un essai. Cette situation s’explique sans doute parce qu’au Québec le livre ne rend pas riche et c’est d’autant plus vrai pour l’essai. Ceux qui ont déjà une voix dans les médias au Québec ont donc bien peu d’intérêt à écrire ce type de livre. Bref, lorsqu’on écrit un essai, c’est parce qu’on en ressent le besoin de manière presque viscérale. C’est dans cet état d’esprit que la chroniqueuse, animatrice et productrice Marie-France Bazzo a rédigé Nous méritons mieux paru au mois de novembre 2020 aux Éditions du Boréal. Dès les premières pages, on comprend que l’essayiste n’a toujours pas digéré son congédiement sans justification de Radio-Canada à titre de morning woman en 2015. Elle est limpide : dans les 200 pages qui suivront, elle n’entend pas se faire de nouveaux amis dans le milieu médiatique, car elle critiquera sévèrement ce dernier.

Lire la suite : ...

Frédéric Lacroix. Pourquoi la loi 101 est un échec

Frédéric Lacroix
Pourquoi la loi 101 est un échec, Boréal, 2020, 258 pages

Nous sommes collectivement en train de commettre un suicide linguistique. Le gouvernement du Québec finance à même nos impôts l’anglicisation massive et à haute vitesse du Québec dans ses principaux secteurs de responsabilité que sont l’éducation et la santé. Il n’est pas encore tout à fait trop tard, mais notre classe politique vit dans un déni complet et une profonde inconscience. Tel est le constat implacable et rigoureusement démontré d’une situation alarmante par une plume d’exception, celle de Frédéric Lacroix.

Lire la suite : ...

Éditorial - Les coûts de la flotte pour le navire Québec

2021mars250La pandémie n’apporte pas que son lot de malheurs et de détresse. Elle fournit un écran extraordinaire derrière lequel la médiocrité canadian peut encore se dissimuler. Après le scandale du registre des armes à feu, après celui du système de paie Phénix et de bien d’autres, le scandale du renouvellement de la flotte de navires de combat canadien vient encore ajouter à la facture que paient les Québécois pour un régime inepte.

Les coûts, nous dit le directeur parlementaire du budget, sont évalués à 77,3 milliards et pourraient grimper à 79,7 milliards de dollars si la construction retarde d’une année et à 82,1 milliards si le projet retarde de deux ans. Depuis 2008, les coûts ont explosé de 300 % ! Ottawa knows best ! Et tant pis pour le Québec, tant pis pour ses impôts.

Lire la suite : ...

L’identité des juges

Nous attendons dans les prochaines semaines un jugement majeur du juge Marc-André Blanchard, de la Cour supérieure du Québec, sur la validité de la Loi sur la laïcité de l’État, aussi connue sous le nom de loi 21. Il existe une vision selon laquelle les juges sont la sagesse et l’objectivité désincarnées. Elle sert surtout à faire accepter leurs décisions. Il existe aussi une autre vision, plus réaliste, qui consiste à reconnaître que les juges sont des citoyens et des êtres humains avec des forces et des travers.

Lire la suite : ...

Le curé Labelle indépendantiste ?

« Il nous a révélés à nous même. Il a compris la philosophie de notre histoire à être les éléments constitutifs d’un grand peuple. »
Curé Antoine Labelle à l’abbé Jean-Baptiste Proulx à propos de l’historien Rameau de Saint-Père.

À peine âgé de vingt-six ans, Antoine Labelle est curé de la paroisse de Saint-Antoine-Abbé, mais l’endroit est conflictuel, les protestants y mènent grand bruit et réussissent à faire de leur minorité une majorité en manœuvrant dans les méandres des lois. Le curé Labelle y voit la naissance d’une petite Irlande, il s’indigne et écrit à son évêque : « Je travaille donc de toutes mes forces à nous soustraire du joug de cette oligarchie qui agit sous l’injustice d’un esprit de caste et nous rappelle les jours de 37 ».

Accès abonné

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment