La loi 101 sur le bout de la langue

En matière de langue française au Québec, la Cour suprême du Canada dégage de l’espace pour que l’Assemblée nationale légifère. Cependant, les politiciens québécois retardent tant l’actualisation de la Charte de la langue française que leurs homologues d’Ottawa sont susceptibles de voter une nouvelle Loi sur les langues officielles avant eux. Ces lois semblent épouser le même objet, mais leur approche diverge. À travers la superposition inhérente au régime fédéral, subsiste la permanence d’une problématique, car « la question du Québec, c’est la question politique de la langue1 ».

Accès abonné

Tagged under: Français,

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment