banniereprojetmiguash

Pour sortir du multiculturalisme

Au Canada, le multiculturalisme a été utilisé politiquement pour combattre la montée de l’indépendantisme québécois au début des années soixante. Le gouvernement canadien, ne sachant comment répondre aux demandes de changement constitutionnel exprimées par le Québec de la Révolution tranquille, décida de créer en 1963 une Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme (commission B.B.). Mais l’arrivée au pouvoir de Pierre Trudeau en 1968 et le décès du co-président de la commission B.B., André Laurendeau, changeront le cours de l’histoire. Le premier rapport de la commission B.B. concluait que le Canada traversait une crise politique profonde et Laurendeau proposait pour la résoudre d’instituer le principe de l’égalité politique entre les deux peuples fondateurs, ce qu’on appelait le biculturalisme. Cette thèse avait guidé le nationalisme québécois depuis l’établissement de la Confédération même si elle avait été constamment contredite par les faits.

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires 2019